Anniversaire de Fukushima : le premier accident nucléaire a eu lieu à Leipzig en 1942 en même temps que fut inventée la centrale nucléaire

La "machine à uranium" du Professeur Robert Döpel (1942)

Comme l’a souvent répété Paul Virilio, toute nouvelle technique ou technologie apporte avec elle son accident.

L’accident de centrale nucléaire est né avec la centrale nucléaire.

Il y a deux ans, le 11 mars 2011, la catastrophe touchait  Fukushima. 25 années auparavant, en 1986, elle s’appelait Tchernobyl. Le 28 mars 1979, ce fut le tour de la Centrale nucléaire de Three Mile Island

Mais de quand peut-on dater le premier accident nucléaire ?

Il a eu lieu, il y a un tout petit peu plus de 70 ans, le 23 juin 1942, dans un laboratoire de l’Institut de Physique de l’Université de Leipzig.

En même temps que l’équipe de physiciens du  Professeur Robert Döpel apportait la preuve qu’il était possible de produire de l’énergie dans une machine qu’ils avaient appelée « machine à uranium », en fait un mini réacteur, elle apportait aussi la preuve que celle-ci connaitrait son accident.

Rappelons que cela se passait en Allemagne sous le régime nazi.

La sphère de 80 centimètres de diamètre contenait de l’uranium et de l’eau lourde. Le 23 juin, les mesures montraient un début de réaction en chaîne. La preuve était apportée que cela fonctionnait. C’est alors que  Robert Döpel fait ouvrir le réacteur d’où s’échappent des flammes avant que la boule n’explose. Il faudra deux jours aux pompiers pour en venir complètement à bout. Ce sera le premier accident nucléaire dans l’histoire. Un accident bienvenu puisqu’il mettait fin à l’expérimentation malgré les efforts de Werner Heisenberg pour la prolonger

La pression expérimentale avait été la plus forte conduisant à une négligence des mesures de sécurité, pression d’autant plus forte que l’armée allemande subissait des revers sur le front russe.

C’est au cours de recherche pour un livre sur Heisenberg à Leipzig à cette époque „Werner Heisenberg in Leipzig. 1927–1942“, que le physicien  Dietmar Lehmann a découvert une valise contenant la description des faits depuis conservés à l’Université de Leipzig.

Bien entendu, cette machine à uranium n’avait pas les proportions qu’auront plus tard les centrales nucléaires comme celle de Fukushima.

Fukushima sur le SauteRhin

Ce n’était pas prévu au départ mais il se trouve que l’histoire de mon site le SauteRhin a commencé avec la catastrophe de Fukushima. Je venais à peine de le mettre en route. Après un premier article de présentation, le deuxième post du site avait pour titre : Pour Ulrich Beck, l’industrie nucléaire fait de la planète un laboratoire. Il reste actuel

Source : Lien (en allemand) vers le communiqué de presse de l’Université de Leipzig

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Histoire, Les Allemands et la technique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *