Le retour des alchimistes

Certaines informations prennent de plus en plus souvent des allures de farce y compris dans la très « sérieuse »  Allemagne.
La dernière en date ressemble à une de ces grosses blagues qu’on raconte sur les bords du Rhin pendant la période de carnaval.
Hokus pokus fidibus et hop, voici que voilà, je sors de mon cabas 55, 5 milliards d’euros ! Rien de moins !
Ce tour de magie a été réalisé par la banque Hypo Real Estate (HRE) de Munich, banque nationalisée à la suite de la crise des subprimes pour devenir banque de défaisance (bad bank), en clair faisant fonction d’écurie d’Augias de la finance. On y stockait en effet un grand nombre de produits dérivés
C’est en nettoyant les écuries d’Augias que les actifs pourris ont été transformés en or. N’est ce pas là de l’alchimie ? Ce cadeau du ciel provient de la découverte d’une grotesque erreur d’écriture confondant l’addition et la soustraction. Sa correction réduit l’endettement de l’Etat allemand de 55 ,5 milliards d’euros. Voilà qui sonne comme un retour des alchimistes. Et qui tombe bien. On notera qu’Angela Merkel le savait bien avant les réunions européennes.
La HRE dispose de 8,8 milliards d’emprunts d’Etat grecs qu’elle doit donc réduire de moitié selon l’accord passé la semaine dernière à Bruxelles. D’ici à ce qu’elle confonde la division et la multiplication …
Cette affaire est peut-être aussi une petite leçon pour ces « élites » françaises qui en sont à penser qu’en Europe il n’y a plus de savoir faire qu’allemands. Pour l’arithmétique, c’est raté.

 

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Commentaire d'actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *