Le monde de Gerhard Schröder

Graphique paru dans Manager Magazin du 9 avril 2010

Pour mieux apprécier les bonne leçons sociales de l’ancien chancelier Gerhardt Schröder qui fut un jour de gauche mais c’était il y a bien longtemps, il n’est pas inutile de se rappeler d’où il parle aujourd’hui où ses aspirations sont d’abord de faire de l’argent.
Comme le montre le graphique, la constellation Schröder est orientée tous azimuts.
Et ses centres d’intérêts – financiers – sont multiples. Au choix, Gazprom,  Erdogan, premier ministre turc,   Les Emirats, La Chine,  la Banque Rothschild.
Reprenons :
Une intervention de Gerhardt Schröder, l’inventeur du boulot à 1 euro, où que ce soit dans le monde, est facturée jusqu’à 50.000 euros. Ses prestations sont gérées par l’agence Harry Walker de New Yorck.
Ses discours sont bien entendus totalement désintéressés et n’ont rien à voir avec sa fonction de médiateur chez TNK-BP, poste qu’il va quitter car l’intermédiation  entre Russes et Britanniques est, semble-t-il un échec, ou de président du Conseil de surveillance de Nord Stream AG., gestionnaire du gazoduc reliant la Russie et l’Allemagne. Le consortium est détenu à 51 % par Gazprom  et par les Allemands ainsi que pour 9 % par GDF Suez.
L’ancien chancelier allemand est également conseiller à Paris de la Banque Rotschild et travaille pour le plus grand groupe de presse suisse Ringier. On y ajoute qu’il utilise son entregent à Pékin et Abou Dhabi et qu’il entretient d’excellentes relations avec Recep Tayyip Erdogan, le premier ministre turc qu’il voit souvent à titre privé ou pour affaires. (Tiens, tiens !)
Mais, peut-être, Gerhard Schröder a-t-il discuté avec le locataire de l’Elysée du sujet qu’il connaît vraiment bien : que faire quand on est battu aux élections et qu’on doit quitter le pouvoir ?

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Commentaire d'actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Le monde de Gerhard Schröder

  1. Ping : Grande coalition de politique intérieure européenne et nouvelles agences de notation | Le SauteRhin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *