Maria Braun, la Mata Hari du miracle économique

Une image du film de Rainer Werner Fassbinder : « Le mariage de Maria Braun ».
De gauche à droite Gottfried John = Willi le syndicaliste / Hark Bohm = Senkenberg, le gestionnaire de l’entreprise de textiles / Hanna Schygula = Maria Braun.

Dans un moment d’ironie, à l’issue de négociations avec les syndicats, Maria Braun se définit comme la Mata Hari du miracle économique allemand : le jour, elle travaille pour les patrons, la nuit pour les ouvriers. Fassbinder fait là une satire de l’idéologie dominante du Nous sommes tous dans un même bateau. Il y a ceux, rétorquent Willi, qui sont propriétaires du bateau et il y a ceux qui rament.

Dans Le mariage de Maria Braun, Fassbinder explore la face cachée du miracle économique allemand présenté dès cette image comme un enfermement dont l’issue sera explosive.

Le film sera projeté samedi 3 décembre à 10h 30 au Cinéma La Pagode dans le 7ème arrondissement de Paris dans le cadre du cycle « Sorties de guerre » organisé par l’association Ciné-Histoire en collaboration avec le Goethe Institut

Je participerai au débat à l’issue de la projection.

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Arts, Histoire, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *