Il s’est passé quelque chose, ce samedi 15 octobre 2011

Quelques 10.000 à Berlin, 5 à 6000 à Frankfort, un millier à Munich, de petits groupes un peu partout, un millier aussi à Zurich…Pas mal finalement. La police était loin d’être inactive. Difficile aujourd’hui de dire si cela ira au-delà d’un feu de paille pour rester dans la métaphore utilisée par l’association « Attac Allemagne » selon qui l’étincelle est parvenue en Allemagne. L’étincelle est celle des indignés de Madrid ainsi que celle des occupants de Wall Street.

A l’évidence, ils sont accompagnés de la sympathie des médias qui font cependant de ces manifestations une lecture très réductrice en les limitant à des protestations contre les banques. C’est aussi sur cette base que la classe politique pas seulement allemande mais européenne, Mr Barroso en tête, tente de récupérer un mouvement très hétérogène comme nous avons essayé de le suggérer . Jamais encore, note le « Financial Times Allemagne », un mouvement n’aura aussi vite été capté par la politique. On se mettrait d’accord pour utiliser les banques comme paratonnerre. A voir cependant si on y parviendra réellement.

Je suis venue dit une manifestante de Francfort parce que bien qu’ayant étudié l’économie je n’y comprends plus rien et je crains que la politique n’y comprenne rien non plus. L’éditorialiste du quotidien conservateur « die Welt » la cite comme témoignage du malaise qui a atteint la société allemande qui craint pour sa monnaie, son épargne, son niveau de vie.

Il s’est passé quelque chose, ce samedi 15 octobre 2011. Y aura-t-il une suite ? Assistons-nous au début d’un mouvement encore informel dont les contours se dessineront petit à petit ? Un nouveau mouvement extra-parlementaire comme l’Allemagne en a déjà connu ? Trop tôt pour le dire.

Tout cela est très communiquant et collaboratif. Même s’il n’est pas évident que l’on puisse élaborer une pensée en assemblant des twitters, on s’y essaye et l’on peut suivre cela en direct sur les forums de discussion permanents. Et y participer

Articles liés :
Panique à droite
Heureusement ils savent

 

Print Friendly, PDF & Email
Ce contenu a été publié dans Commentaire d'actualité, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Il s’est passé quelque chose, ce samedi 15 octobre 2011

  1. Ping : Dans l’ivresse des zéros, une expérimentation du non-savoir à grande échelle. | Le SauteRhin

  2. Ping : Occupy et pirates, des « je » à la recherche d’un « nous » | Le SauteRhin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *