Archives par mot-clé : Johann Peter Hebel

Le poète Nathan Katz dans la guerre de 1914-1918

On pourra lire ci-dessous, la première partie de la conférence que nous avons tenue Daniel Muringer pour la partie musicale et moi sous l’égide de l’association Schick’ Süd-Elsàss Culture et Bilinguisme, le 6 avril 2018. Nous l’avions appelé D’r Nathan … Continuer la lecture

Publié dans Histoire, Littérature | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Johann Peter Hebel :
Unverhofftes Wiedersehen / Retrouvailles inespérées (1811)

Unverhofftes Wiedersehen „ In Falun in Schweden küsste vor guten fünfzig Jahren und mehr ein junger Bergmann seine junge hübsche Braut und sagte zu ihr: »Auf Sankt Luciä wird unsere Liebe von des Priesters Hand gesegnet. Dann sind wir Mann … Continuer la lecture

Publié dans Anthologie de la littérature allemande et alémanique / Schatzkästlein deustcehr und alemanischer Litteratur | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

La pièce « Annele Balthasar » de Nathan Katz (1924)

Il y a cette photographie retrouvée dans mes archives, une parmi une dizaine, prises au même moment, au même endroit. Et je suppose que c’est moi qui les ai prises et même développées, ce que je faisais à l’époque. Je … Continuer la lecture

Publié dans Littérature, Théâtre | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Histoires d’almanach et chronique des sentiments (Petite suite)

Dans Histoires d’almanach et chronique des sentiments, texte auquel est consacré cette petite suite, il était question d’une recherche sur le sens du mot chronique. C’était en rapport avec le livre Alexander Kluge, Chronique des sentiments. J’avais fait référence à … Continuer la lecture

Publié dans Langue allemande, Littérature | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Histoires d’almanach et chronique des sentiments

S’inscrivant dans la tradition des auteurs d’ Histoires d’almanach, tels Johann Peter Hebel ou Bertolt Brecht, Alexander Kluge se définit comme un chroniqueur. Il est l’auteur d’une immense Chronique des sentiments. L’image du chroniqueur – «et celle de ma vie», précise-t-il – est celle de Saint Jérôme en son étude, c’est à dire celle «du moine qui, à un moment donné au Moyen Âge, s’appuie sur des textes étrangers et les transmets». Continuer la lecture

Publié dans Littérature | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire