Archives de catégorie : Littérature

BLEU par Jean-Paul Sorg

Absent de l’ordre des couleurs au cours de l’antiquité grecque et latine, longtemps sans charge symbolique, si ce n’est dans ses teintes les plus sombres celle du deuil, le bleu serait une invention médiévale, surgie du XIIe siècle et se … Continuer la lecture

Publié dans Essai, Littérature | Marqué avec , , , , , , , , , , | 2 commentaires

Heiner Müller et Paul Virilio

L’hommage de Paul Virilio à Heiner Müller «Je viens saluer mon frère, l’enfant de la guerre totale et de l’après-guerre totalitaire. Celui qui a vu passer la tempête, celle qui efface toute paix, à commencer par celle de l’esprit. Celui … Continuer la lecture

Publié dans Heiner Müller, Littérature, Pensée | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Kza Han : « En croisées de souffles »

Kza Han a envoyé ce proème votif au SauteRhin. Je l’en remercie très chaleureusement.

Publié dans Arts, Littérature | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Volker Braun au rivage de l’ouest

Extrait de l’un des poèmes, « Le rivage de l’ouest », paru dans le nouveau recueil de poèmes choisis de Volker Braun publié par les éditions Gallimard Continuer la lecture

Publié dans Littérature | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Alexander Kluge : L’ Unheimlichkeit (inquiétance) du temps

En mémoire de Paul Virilio 4 janvier 1932 – 10 septembre 2018 D‘Halberstadt à Alep (en passant par Nantes avec – en hommage à – Paul Virilio) Des bombardements de la ville d’Halberstadt à ceux d’Alep, je fais un détour … Continuer la lecture

Publié dans Alexander Kluge, Littérature | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Alexander Kluge / Georges Didi-Huberman :
Machtlos = impuissant ou sans pouvoir ?

A partir du poème de Brecht « Croisades des enfants 1939 », Alexander Kluge et Georges Didi-Huberman s’interrogent sur la « machtlosigkeit ».
Comment faut-il traduire ? Impuissance ou sans pouvoir ? Continuer la lecture

Publié dans Alexander Kluge, Littérature | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

René Schickele, tel un phénix à Badenweiler

Erlebnis der Landschaft “Ich erinnere mich, wie ein junger Dichter, der den Krieg als Artillerieleutnant mitgemacht hatte, mich um das Jahr 1921 besuchte. Er kam müde und verstimmt aus dem Ruhrgebiet, wo er Monate unter Tag gearbeitet hatte, um Geld … Continuer la lecture

Publié dans Littérature | Marqué avec , , , , , | 2 commentaires

Héros

Andrea: « Unglücklich das Land, das keine Helden hat. » [….] Galilei:  » Nein. Unglücklich das Land, das Helden nötig hat. » Bertolt Brecht : Leben des Galilei – Bild 13   Andrea : « Malheureux le pays qui n‘a pas de héros … Continuer la lecture

Publié dans Littérature, Non classé | Marqué avec , , | Un commentaire

René Schickele : « Pauvre flèche de la cathédrale »[de Strasbourg]

Armer Münsterzipfel Während der Französischen Revolution stellten die Jakobiner den Antrag, den Münsterturm abzutragen, weil er ein Hohn auf die Gleichheit sei. Nein! rief ein guter und kluger Mann (in seiner Art freilich ein Sozialverräter), gerade das soll er: alles … Continuer la lecture

Publié dans Histoire, Littérature | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Document : René Schickele et les „Weißen Blätter“

En document ce qu‘en écrivait en 1958, le germaniste français René Cheval dans la revue Allemagne d‘aujourd’hui sur René Schickele et la revue les « Weißen Blätter »
dirigées par l’écrivain « gallo-germanique » alsacien René Schickele Continuer la lecture

Publié dans Histoire, Littérature | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire